Une histoire de Jonsered : Les débuts d'une légende

L'année 1954 a vu naître deux légendes de renommée mondiale, et nous savons de source sûre que l'une d'entre elles est bel et bien vivante.

En 1954, un jeune chauffeur de camion s'arrête dans un studio d'enregistrement à Memphis, est dirigé vers un microphone et se met à chanter sa version très personnelle de “That’s All Right.” Pour le producteur, elle est un peu mieux que simplement “bien.” En fait, il s'agit du début d'une légende américaine, une légende si forte que des milliers de personnes croient encore aujourd'hui que le “king” est vivant.

À la même période, à environ 4 600 miles à l'est du Sun Studio, une autre étoile de renommée mondiale est née : La première tronçonneuse Jonsered.

Le fabricant, Jonsereds Fabrikers AB, est entré en contact avec les tronçonneuses en 1950 par le biais de la société M.T. Bjerke Company, qui vendait une tronçonneuse diesel appelée la « Comet ». Jonsereds Fabriker a fabriqué une grande partie de ses pièces, et s'est vite rendu compte du potentiel du nouvel outil de travail du bois. Seulement quelques années plus tôt, des tronçonneuses légères à un homme de sociétés comme McCulloch ont révolutionné l'exploitation forestière partout dans le monde occidental.

Jonsered a bientôt acquis les droits de la machine de Bjerke et a commencé à développer sa propre gamme de scies, basée sur la technologie de la « Comet ». La première tronçonneuse Jonsered s'appelait la XA “Raket” (Rocket). Il s'agissait d'un modèle semi-diesel, qui devait être démarré à l'envers et qui utilisait une bougie d'allumage chauffée par le propane. Les guidons avant servaient de conteneur pour le propane, avec suffisamment de gaz pour plusieurs semaines.

Du diesel à l'essence

Pendant quelques années, les modèles diesel étaient considérés comme des concurrents sérieux dans le boom des tronçonneuses des années 50. Mais en dépit des avantages tels qu'un faible poids et une résistance à l'eau, ils ont été dépassés par la nouvelle tronçonneuse essence proposée par de nombreuses marques. Jonsereds Fabriker a commencé à abandonner progressivement les scies diesel en 1957, lorsque l'usine a commencé à produire ses propres modèles essence.

On connaît la suite, et soixante ans plus tard, il n'y a pas de doutes quant à cette légende : Les tronçonneuses Jonsered sont, incontestablement, encore en vie.

Jonsered first chainsaw